Rejoignez-nous sur
logo ville fleurie logo commune nature

Cérémonie du 8 mai 2020 discours de Monsieur le Maire Antoine Homé

Mesdames, Messieurs, chers citoyens de Wittenheim,

 

Vous le savez, le monde est confronté à une grande menace, celle d’une maladie nouvelle, rapide à se répandre, meurtrière.

 

Peut-être certains d’entre vous ont-il déjà été touchés dans leur chair. D’autres ont perdu un proche, ami, voisin, parent, conjoint. Permettez-moi tout d’abord de vous présenter mes plus sincères condoléances.

 

Le combat contre ce virus fait rage : les nations et l’ensemble des autorités sont mobilisées, des armées de personnels soignants sont envoyées au front pour soigner les populations, nos quotidiens se retrouvent chamboulés. Certains ont évoqué l’idée d’une guerre.

 

En ce 8 mai 2020, vous le savez, il est de tradition de célébrer la fin d’une autre guerre, bien plus meurtrière encore, sans doute plus absurde, puisque déclenchée par des hommes contre d’autres hommes. Et cette année signe le 75ème anniversaire de la signature de l’Armistice, qui mit un terme aux six ans de conflit de la Seconde Guerre Mondiale.

 

Malgré le contexte, j’ai tenu à marquer ce temps. Car, quelque soient la situation, les changements, les complications auxquels nous sommes confrontés, il importe de rester fidèle à nos valeurs. Celles, fondamentales, de la République, Liberté, Egalité, Fraternité, mais aussi celles qui imposent de respecter ceux qui ont donné leur vie pour les défendre.

 

Car leurs actes et leurs conséquences, sont bien plus qu’un souvenir posé sur les pages des manuels d’histoire.

 

En leur temps, ils ont marqué l’affrontement des idéologies totalitaires contre les idéaux qui fondent notre République et notre démocratie. Ils ont contribué à forger ce que nous sommes, une nation courageuse, combative, mais aussi solidaire dans l’adversité.

 

Pour le présent, ils forment une leçon pour les contemporains et doivent guider leurs actes.

 

Ils sont un appel à la vigilance vis-à-vis de toutes les dérives totalitaires, qui font miroiter des solutions de facilité, mais sont l’ennemi de toutes les libertés.

 

Ils sont un exemple de sens du devoir et du sacrifice, repris par nos personnels de santé, mais aussi par tous ceux qui contribuent à faire vivre ce pays malgré le confinement, commerçants, artisans, paysans, enseignants, membres des administrations.

 

Ils sont un rappel de la nécessité de penser le retour à la paix. Car tous les acteurs de la victoire de 1945 ont aussi été de ceux qui ont construit cette paix. Au-delà de la douleur, des traumatismes, de l’instinct de vengeance, ils ont porté nos valeurs fondamentales, ont tendu la main et imaginé un avenir meilleur, d’où la guerre serait absente.

 

Après 75 ans de paix, c’est peu dire s’ils ont réussi. L’Europe s’est construite, a rapproché les ennemis d’hier, les a rendus interdépendants et a éloigné pour longtemps le spectre de la guerre.

 

Sans doute importe-t-il de faire de même maintenant, de préparer l’après confinement, l’après pandémie. En se souvenant de ce qu’ont réalisé nos anciens. En profitant de ce temps de réflexion qui ramène chacun à l’essentiel, la santé, la solidarité, un toit, de la nourriture, des relations familiales et amicales, le travail pour que tous conservent ce minimum. En décidant enfin de l’avenir que nous voulons vraiment.

 

En ce jour anniversaire, souvenons-nous de nos grands pères tombés au front. Rendons hommage à leurs sacrifices et pour cela, soyons dignes de leur exemple dans l’adversité, tâchons d’affronter nos difficultés dans le calme, la discipline, tâchons de rester solidaires avec les plus fragiles et de ne jamais perdre de vue les valeurs qu’ils ont défendues.

 

Mesdames et Messieurs, pour les vies sacrifiées, pour les souffrances endurées et pour la paix instaurée, je vous propose de déposer en votre nom une gerbe hommage et de nous recueillir.

 lien pour voir la vidéo : ICI

 

 

Retour à la liste des actualités
Partager